Mardi 29 Mars 2011 : l’offensive du désespoir de Dramane

Depuis ce Mardi matin 29 Mars 2011, c’est la panique chez certaines personnes qui prétendent soutenir Gbagbo (et les institutions de la république), parce qu’elles auraient appris que les rebelles ont pris certaines villes, à savoir Bondoukou, Daloa, Zuénoula (ou Douékoué). Moi, ça me fait rire tout ça, parce que je n’ai jamais vu des gens qui aiment se faire peur à eux-même à ce point. C’est ce qu’on app…elle des hommes de peu de foi, qui paniquent à la première alerte.
Les rebelles lancent une offensive parce qu’ils sont paniqué tout simplement. C’est ce que moi j’appellerais l’offensive du désespoir. En fait, les entreprises d’exportation de cacao ont dit que si à la fin du mois de mars Ado n’a pas la réalité du pouvoir, ils vont exporter leur cacao et payer les taxes au gouvernement de Gbagbo. 

C’est ce qui fait peur à Ado. C’est pourquoi ils ont attaqué sur tous les fronts pour chercher à avoir le pouvoir avant la fin du mois. Ils sont désespéré.
Depuis le début de la crise post-électorale les mêmes personnes, se disant supporters de Gbagbo, paniquent chaque fois que les rebelles attaquent et gagnent une ou deux bataille. Pourtant chaque fois, les FDS ont repris le dessus quelques jours plus tard. On a vu le cas d’Abobo, Koumassi, Yopougon, Anyama, etc. Et ces attaques sont toujours accompagnées des rumeurs les plus folles. Mais après, on s’est rendu compte que tout ça, ce n’était que des rumeurs.
Pour tous ceux qui doutent des FDS, attendons d’ici deux jours (ou une semaine au plus) et on verra si les rebelles ont pris des villes ou pas ! Mais arrêtez d’intoxiquer et d’effrayer la population avec les rumeurs véhiculées par les rebelles. Haut les coeurs !!!

Message de Jean-Louis Gayandet :
par Abel Naki, mardi 29 mars 2011, 18:16

Publicités