Un représentant de l’UA en Côte d’Ivoire

AFP 

L’Union africaine a nommé hier l’ex-ministre cap-verdien des Affaires étrangères José Brito comme son haut représentant en Côte d’Ivoire, chargé d’organiser des négociations entre parties ivoiriennes pour résoudre la meurtrière crise post-électorale, selon un communiqué.

Il « oeuvrera notamment à la tenue, sous l’égide de l’UA et de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), de négociations entre les parties ivoiriennes afin d’élaborer un schéma de mise en oeuvre des propositions » entérinées par l’UA le 10 mars à Addis Abeba, indique ce texte.

L’Union africaine avait alors entériné les conclusions du panel de chefs d’Etat nommé sur ce dossier, qui reconnaissait Alassane Ouattara comme président légitime après le scrutin de novembre, contre le chef d’Etat sortant Laurent Gbagbo, qui reste au pouvoir malgré les pressions internationales.

Dans un communiqué, Alassane Ouattara a immédiatement récusé le haut représentant nommé hier par l’Union africaine, le Cap-Verdien José Brito, dénonçant ses « relations personnelles » avec le président sortant Laurent Gbagbo.

Publicités