Propagande de guerre contre la Côte d’Ivoire"

Il n’est plus rare en lisant certaines manchettes de tomber sur cette fameuse expression créée de toute pièce par ses sombres auteurs pour servir de faire valoir à leur sale besogne, de quoi s’agit-il?



il s’agit en effet  » DU DROIT d’INGERANCE HUMANITAIRE », comment le commun des mortels devrait comprendre cette expression?
Elle donne en effet le droit aux impérialistes ( Usa, Royaume Unie, France) d’utiliser l’instrument de  » paix » qu’est l’onu pour imposer par l’usage de la force militaire leur façon de voir aux reste du monde. Cela parait simple à première vue, mais ces gendarmes du monde sont confrontés souvent à la réticence de leur opinion nationale. Il faut pouvoir convaincre le contribuable avant d’aller utiliser sa contribution fiscale dans des guerres. Il faut donc utiliser la Propagande de guerre et la force impressionnante des mass médias pour convaincre le citoyen du bien fondé d’une opération militaire dans un point x ou y du monde.
Vous remarquerez la façon dont leurs médias décrivent les chefs d’Etats contre qui l’opération est dirigée. Ils ont tous un dénominateur commun, ils ont été dépeint comme des affreux dictateurs, sanguinaires, se torchant avec les principes de droits de l’hommes aujourd’hui c’est Kadhafi, Laurent Gbagbo, Moubarak, Mugabé,Hamaninedjad, Chavez…
Hier s’était Saddam Hussein, Thomas Sankara, Sékou Touré, Lumumba, Salvador Allende…Cette méthode se trouve dans la Propagande de Guerre en sa règle numéro 2 et se nomme: DIABOLISER
Selon cette règle: Chaque grande guerre commence par un grand média mensonge qui sert à faire basculer l’opinion pour qu’elle se range derrière ses gouvernants.
– En 1965, les Etats-Unis déclenchent la guerre du Vietnam en inventant de toutes pièces une attaque vietnamienne contre deux de leurs navires (incident « de la baie du Tonkin »).
– Contre Grenade, en 83, ils inventent une menace terroriste (déjà !) qui viserait les USA.

– La première agression contre l’Irak, en 1991, est « justifiée » par un prétendu vol de couveuses dans une maternité de Koweït City. Média mensonge fabriqué de toutes pièces par la firme US de relations publiques Hill & Knowlton.

– De même, l’intervention de l’Otan en Bosnie (95) sera « justifiée » par des récits truqués de « camps d’extermination » et des bombardements de civils à Sarajevo, attribués aux Serbes. Les enquêtes ultérieures (tenues secrètes) montreront pourtant que les auteurs étaient en fait les propres alliés de l’Otan.

– Début 99, l’attaque contre la Yougoslavie sera « justifiée » par une autre mise en scène : un prétendu « massacre de civils » à Racak (Kosovo). En réalité, un combat entre deux armées, provoqué par les séparatistes de l’UCK. Ceux que les responsables US qualifiaient de « terroristes » au début 98 et de « combattants de la liberté » quelques mois plus tard.

– La guerre contre l’Afghanistan ? Plus fort encore, avec les attentats du 11 septembre. Sur lesquels toute enquête sérieuse et indépendante sera étouffée, pendant que les faucons de l’administration Bush se précipiteront pour faire passer des plans d’agression, préparés depuis longtemps, contre l’Afghanistan, l’Irak et quelques autres.

Chaque grande guerre commence par un média mensonge de ce type : des images atroces prouvant que l’adversaire est un monstre et que nous devons intervenir pour une « juste cause ».

Pour qu’un tel média mensonge fonctionne bien, plusieurs conditions sont nécessaires :
1. Des images épouvantables. Truquées si nécessaire.
2. Les marteler plusieurs jours, puis prolonger par des rappels fréquents.
3. Monopoliser les médias, exclure la version de l’autre camp.
4. Ecarter les critiques, en tout cas jusqu’au moment où il sera trop tard.
5. Qualifier de « complices », voire de « révisionnistes » ceux qui mettent en doute ces média mensonges

Vous comprenez maintenant l’acharnement de la presse Française en particulier et celle du monde Occidentale dans notre crise. Il faut quitte que quitte faire basculer l’opinion de leur côté pour justifier une attaque militaire officielle contre les autorités légitimes de Côte d’Ivoire. Pour cela la fin justifie les moyens, quitte à bousculer les principes chrétiens (inventer des massacres, filmer les morts et faire passer les images en boucles sur leurs médias, même si les morts ressuscitent quelques minutes plu tard. Jésus n’aurait pas fait mieux). Voici le visage hideux des chantres de la démocratie (France, Usa, Royaume Unies), voici comment ils stoppent toute velliletés de libertés dans les pays du tiers monde. C’est triste mais mon pays, la Côte d’Ivoire n’échappera pas à cette forfaiture. Ainsi donc après la Lybie ça sera notre tour, l’argument après plusieurs tâtonnements semble être trouvé.
Déjà selon des informations crédibles, le Président Français Nicolas Sarkozy accuserait les Forces de Défense et de Sécurité de Côte d’Ivoire fidèles au Président Gbagbo de tirer à l’arme lourde sur les populations civiles. … et qu’ au moins l’ ONU devrait l’empêcher d’utiliser et d’avoir des armes lourdes. A bien regarder c’est le même procédé qui est expérimenté présentement en Lybie qui se profile à l’horizon pour nôtre cher pays, car « le chien comme on le dit chez nous ne change jamais sa façon de s’asseoir « .
PL IIRemerciements à Domi et au Sage koné pour leur collaboration

Publicités