Publicités
Brèves de Côte d’Ivoire

Brèves de Côte d’Ivoire

SINFRA. Une semaine après l’exécution d’un vice-Président du Conseil Général, les rebelles de Ouattara ont semé jeudi matin la désolation à Proniani (s/p Sinfra). Armés de calibre 12 et de Kalach’, ils ont abattu cinq personnes, dont un policier natif du village, puis incendié toutes les maisons. Kouamé bi Lia Nestor (le policier) a été égorgé vif, et son corps calciné. Des FDSvenus de Yakro ont pu ramener le calme.


BOUAKE. 2 500 militaires burkinabés et 500 nigérians (dont une moitié d’officiers), sous commandement officieux de l’Ecomog, sont prépositionnés à Bouaké. Environ 250 véhicules de type 4×4, Hammer version armée et Ford peints en blanc avec emblème de l’ONU, tous munis de canon 12,7 mm, actuellement stationnés à l’ex-Usine Gonfreville.(il y a dix heures)


BLOLEQUIN. L’Armée ivoirienne a repris, hier mercredi 23 mars, le contrôle de Bloléquin. Selon des sources militaires, les combats ont fait une quarantaine de morts parmi les mercenaires ouest-africains de Ouattara. Dans le village de Bedy-Goazon, non loin de Guiglo, un vieillard de 84 ans a été enlevé par les rebelles qui bénéficient du soutien logistique de la France, des USA, de l’ONU et de la CEDEAO
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :