Japon : LARMES AMÈRES

LARMES AMÈRES

Le Manager général de Tepco, Mr Akio Komiri, n’a pu s’empêcher de fondre en larmes au terme de sa dernière conférence de presse, ce qui illustre la gravité de la situation.
24 mars 2011

C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom,afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. Philippiens 2 : 9-11
Que personne ne s’abuse en ce bas monde, que cela soit de gré ou de force, TOUS les genoux fléchiront et TOUTES les nuques raides seront brisées au temps du jugement. Avec la mondialisation financière et marchande, Babylone comme système marchand vendant toutes sortes de richesses jusqu’à commercialiser l’âme des hommes (Ap 18 :13), a fait du Seigneur le grossiste des orgueilleux qui mènent le monde à sa perte. Que ce soit un télé-évangéliste multimillionnaire, un politicien ou un trader, tous vantent les vertus de la réussite par la richesse, seul but acceptable, reconnu universellement. Bien qu’abattues en une heure, les tours du World Trade Center n’ont pas fait changer le comportement des américains et encore moins celui du monde. Malgré les catastrophes industrielles majeures en série comme dans le golfe du Mexique l’année dernière et à Fukushima aujourd’hui, rien ne change dans les esprits. Malgré les guerres inutiles au Moyen-Orient, les crises économiques et financières, les révolutions, les famines, tremblements de terre et pandémies, rien n’y fait. Alors, résistant aux orgueilleux, l’Eternel augmente toujours plus les malédictions qui s’abattent sur les hommes.

Écoutez et prêtez l’oreille ! Ne soyez point orgueilleux ! Car l’Eternel parle. Rendez gloire à l’Eternel, votre Dieu, Avant qu’il fasse venir les ténèbres, Avant que vos pieds heurtent contre les montagnes de la nuit ; Vous attendrez la lumière, Et il la changera en ombre de la mort, Il la réduira en obscurité profonde… Si tu dis en ton cœur : Pourquoi cela m’arrive-t-il ? C’est à cause de la multitude de tes iniquités Que les pans de tes habits sont relevés, Et que tes talons sont violemment mis à nu.Un Ethiopien peut-il changer sa peau, Et un léopard ses taches ? De même, pourriez-vous faire le bien, Vous qui êtes accoutumés à faire le mal ? Je les disperserai, comme la paille emportée Par le vent du désert. Voilà ton sort, la part que je te mesure, Dit l’Eternel, Parce que tu m’as oublié, Et que tu as mis ta confiance dans le mensonge. Je relèverai tes pans jusque sur ton visage, Afin qu’on voie ta honte.
Jérémie 13 : 15-22
Dieu ne veut plus jouer le grossiste alimentant le fonds de commerce honteux de ceux qui ruinent sa création, et Il les brise, les laissant honteux et confus. Le Manager général de Tepco, Mr Akio Komiri, n’a pu s’empêcher de fondre en larmes au terme de sa dernière conférence de presse, ce qui illustre la gravité de la situation. D’ores et déjà, si recherches de responsabilités il y a un jour, on peut s’interroger sur l’implication directe de la société exploitante Tepco, l’AIEA, le gouvernement japonais, les autorités de sûreté nucléaires civiles japonaises, la Préfecture de Fukushima et la société AREVA. On nous assure que les dirigeants des grandes sociétés méritent leurs émoluments astronomiques eu égard à leurs compétences et responsabilités. Dans ce cas ils mériteraient aussi d’être en première ligne pour arroser les réacteurs de Fukushima en perdition.
Pour le drame de Fukushima, comme celui de Deepwater Horizon ou des subprimes, l’irresponsabilité des dirigeants d’entreprise comme des autorités est flagrante et ne pouvait mener qu’à des catastrophes. A confier aux pires des hommes les plus grandes responsabilités, on arrive aux pires résultats. La Bible le dit bien pourtant, mais de moins de moins elle est crue.
Le cas des centrales de Fukushima est symptomatique de la manière dont fonctionne le monde. Les installations n’ont visiblement pas été dimensionnées pour des évènements sismiques majeurs pourtant déjà observés et programmés au Japon. Les experts crient au fou depuis au moins 10 ans quant à la probabilité de la survenue d’une catastrophe nucléaire majeure, au regard des technologies employées et des dangers liés aux phénomènes sismiques dévastateurs. Pour parler plus simplement, cette technologie n’aurait jamais dû être déployée dans cette région de la planète. Les réacteurs sont perdus, hors de contrôle, et seul un confinement définitif type “sarcophage Tchernobyl” pourra remédier à la dispersion des rayonnements et particules radioactifs. Dans les mois qui viennent, une zone d’exclusion permanente autour de la centrale de Fukushima, d’un rayon de 20 à 80km va peut-être couper le pays en deux, à jamais!
Les réacteurs de Fukushima sont les BWR (eau bouillante) de type Mark 1 de la société Edison, dont 23 sont également encore en service aux USA. Cette technologie vieille de 40 ans, est considérée comme dangereuse, en cause le type de réacteur (1 seul circuit de refroidissement) et la proximité du stockage du combustible irradié usagé, immergé dans des piscines construites dans les hauteurs de la centrale. C’est en tout cas l’avis du Professeur A Makhijani. Nous avons aujourd’hui connaissance de la quantité estimée de combustible dans les 4 réacteurs de Fukushima 1, soit 90 000 barres de combustible chargées dans les réacteurs 1 à 3, dont 32 880 de MOX dans le réacteur 3 et pas moins de 490 tonnes de combustible irradié usagé dans les piscines.
La responsabilité française ? La société AREVA n’a rien trouvé de mieux que vendre à l’exploitant Tepco du MOX pour charger le réacteur N°3 de Fukushima 1 qui fête ce mois-ci son 35ème anniversaire de fonctionnement. Cela ne revient-il pas à faire fonctionner un moteur de 2CV avec de l’éther ? On peut légitimement se poser la question. Ce combustible n’était pas destiné à être chargé dans ce type de réacteur. Le MOX est produit en France par AREVA, a partir des déchets des centrales françaises qui produisent des quantités astronomiques de plutonium dans le cadre de leur fonctionnement normal, et dont personne ne sait finalement que faire. Ironie de l’histoire, le réacteur 3 de 35 ans d’âge a été chargé pour la première fois en combustible MOX fourni par AREVA en août 2010. Le MOX contient entre 7-8 % de plutonium dont 4-5 % fissible et il est mille fois plus toxique que l’uranium.
Que voyons-nous au Japon, où menacent non pas un, mais six Tchernobyl potentiels, en comptant les 3 réacteurs endommagés et les 3 piscines attenantes ? Une lance à incendie, quelques camions de pompier et moins de 30 personnes au contact direct des réacteurs. Je laisse le lecteur effectuer lui-même le comparatif quant aux moyens mis en œuvre. La ruine morale des hommes est aujourd’hui à l’image de celle des réacteurs détruits par les explosions. La catastrophe japonaise va plomber l’économie mondiale. Derrière les conséquences humaines et nucléaires du drame japonais, c’est toute la chaîne mondiale d’approvisionnement des entreprises de l’industrie informatique, électronique et automobile qui se trouve affectée. Avec des effets en cascade prévisible.

Source:
Publicités