MERCREDI 23 MARS 2011


Stations d’essence, banques, commerces et marchés fermés, une circulation fluide inhabituelle à cette heure de la journée… à Ouagadougou la vie tournait au ralenti en cette matinée du mercredi 23 mars 2011, après la nuit agitée que la capitale a connue, suite à la fusillade qui a éclaté dans des camps militaires. La tension reste toujours vive

Voici les images de la ville de Ouagadougou 
après le passage des militaires:








  


Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.