Il n’y aura pas de guerre civile en Côte d’Ivoire

Charles Blé Goudé, le leader de la jeunesse patriotique, face à la presse nationale et internationale, s’est voulu ferme sur le climat politique en Côte d’Ivoire : « Il y a lieu de faire une précision, d’insister là-dessus : il n’y aura pas de guerre civile en Côte d’Ivoire ; dites-le au président français Nicolas Sarkozy, malheureusement son rêve ne va pas se réaliser comme il s’est réalisé au Rwanda, il n’y aura pas de guerre civile en Côte d’Ivoire. » Le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi, sous la casquette du maitre de la mobilisation patriotique, se dit souvent étonné d’entendre des gens, du haut de leur siège au bord de la Seine ou ailleurs, proclamer la guerre civile en Côte d’Ivoire comme l’on proclame un mach de football.



 « A écouter les gens, c’est comme s’ils se réjouissaient : non, les ingrédients de la guerre civile sont réunis en Côte d’Ivoire, d’un moment à l’autre, il y aura la guerre civile en Côte d’Ivoire… ». Et dans la recherche de cette guerre civile, il cite l’épuration ethnique à laquelle se livre Alassane Dramane Ouattara qui n’épargne même pas, dans ses tueries et ses exactions, ses frères et sœurs ressortissants du Nord, qui ont épousé les idées de Laurent Gbagbo. Mais selon le ‘’Général’’ des jeunes, celui qui constitue le plus grand danger pour la Côte d’Ivoire, c’est Young Jin Choi, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies. Il a dénoncé le mensonge de cet homme qui veut embarquer tout le monde dans son bateau de contrevérités. Il relève que l’Onuci se tait gravement sur cette épuration ethnique organisée par Ouattara et a pris pour exemple le massacre des populations de Anonkoua-Kouté, « qui ne figure dans aucun rapport de M. Choi, comme si la vie de ces gens n’est pas importante ». Le ‘’Général’’ Blé soutient également que c’est l’Onuci qui lance les rumeurs de déstabilisations de nature à faire fuir d’Abidjan les populations ou à se dresser les unes contre les autres. Il attire l’attention de l’opinion sur le fait que la mission de paix de l’Onuci est devenue une mission de guerre. «Il n’y aura pas de guerre civile en Côte d’Ivoire parce que nous, pro-Gbagbo, nous ne voulons pas de guerre civile… En ce qui nous concerne, nous allons tout mettre en œuvre pour ne pas qu’il y ait la guerre civile en Côte d’Ivoire », a martelé Blé. Dans la perspective de cette guerre civile que proclament en Côte d’Ivoire, les partisans du chaos, le conférencier a signalé la présence effective sur le terrain de l’Ecomog sous le commandement de l’Onuci. « En Côte d’Ivoire, on n’égorge pas l’adversaire, on ne ligote pas l’adversaire», a-t-il précisé avant de déplorer que « Alassane a gâté la politique Côte d’Ivoire, il a souillé la politique en Côte d’Ivoire ». Et de se demander quel temps mettra-t-on pour réparer tout cela. En tout cas, les dégâts causés par Alassane Ouattara à ce pays, seront difficiles à réparer.

Germain Séhoué
gs05895444@yahoo.fr

Publicités