«Wade dégage! »: Slogan du 19 mars au Sénégal

l« Me Wade dégage ;Y’en a marre ». Tel est le slogan de la convergence de la jeunesse socialiste ; elle s’est réunie,hier,pour décliner leur plan d’action de demain.Plusieurs organisations politiques ou de la societé civile ont décidé de ruminer leur colère ce 19 mars. Pendant ce temps,le chef de l’Etat Sénégal Me Abdoulaye s’apprête à remanier son équipe ; il a promis de réduire la taille de son gouvernement. Il l’a fait savoir en conseil des ministres,ce jeudi.

La journée de demain 19 mars est considérée comme celle de tous les dangers. Tout ceci à cause de l’atmosphère électrique et la déclaration rigoureuse de plusieurs leaders politiques ;ces derniers soutiennent que Me Wade doit demander pardon aux sénégalais.


Il s’agit entre autres de l’opposition (Benno Siggil Senegal et Benno Taxawaal Sénégal) sans compter les autres mouvements sociaux qui se désolent du régime dit de l’alternance.
« Je me révolte,tu te révoltes,il se révolte,nous nous révoltons,vous vous révoltez, ils se dégagent » ; tel est le slogan de la convergence socialiste.
Pour les sénégalais que nous avons rencontré dans la journée de ce vendredi, ils estiment que « le pays est en danger ».
« Nous n’avons plus d’électricité,les denrées sont devenues trop chères,comme si nous étions en guerre » a fait savoir Mr fall un fonctionnaire de l’Etat.
 Avant de se plaindre : « Tu vas à la banque pour récupérer ton argent,on te dit qu’il n’y a pas d’argent. Les libéraux ont dilapidé tout le pays » dit-il.
Le 19 mars, cette liberté de manifestation s’exercera dans sa plénitude car le président de la République a décidé qu’aucune manifestation déclarée ne sera interdite’’, a indiqué le ministre d’Etat, ministre de l’intérieur Me Ousmane Ngom.
‘’Les forces de sécurité et de défense sont à pied d’œuvre pour encadrer et sécuriser les manifestations. Elles ont également reçu l’ordre de ne tolérer aucun dérapage, aucune violence, aucune dégradation’’,précise Me Ngom.
Avant d’ajouter : ‘’la liberté rime avec la responsabilité’’.
D’un côté, l’opposition et des leaders d’opinion, et de l’autre la majorité présidentielle, ont fait part de leur volonté d’organiser des manifestations opposées le 19 mars prochain, jour marquant le 11e anniversaire de l’alternance politique au Sénégal intervenue en 2000.
Pendant ce temps,le président sénégalais Me Abdoulaye Wade s’attèle à remanier son équipe. De sources bien autorisées, il a pris l’option de réduire la taille du gouvernement. En bon renard politique, il veut donner un signal fort aux populations ; comme pour dire qu’il a bien perçu son message. Même l’espace présidentiel verra la réduction du nombre de conseillers.
Malickou Ndiaye, koaci.com à Dakar
Publicités