Le député communiste de Picardie refait parler de lui.

Habitué aux coup d’éclats, il est, cette fois , intervenu en pleine réunion sur le nucléaire à l’Assemblée Nationale.
Et on ne peut pas dire que Maxime Gremetz y soit allé de main morte. Entrant dans la salle, où se trouvait Nathalie Kosciusko-Morizet et Eric Besson notamment, le député a invectivé l’assistance car les 2 véhicules des ministres bloquaient la rue et a demandé qu’ils soient « dégagés ». Cette intervention a fortement déplu à Serge Grouard, président de la commission, qui a parlé d »indécence ».

      Et le débat s’est continué, plus vigoureusement, sur le trottoir après une suspension de                  séance…
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.