Sarko!:Après le fric de la Libye,le fric du nucléaire?

Nicolas Sarkozy ne peut que soutenir le nucléaire français : n’a t-il pas signer un accord d’aide au développement avec l’Afrique du Sud de Mr Zuma.Certainement de gros contrats et de grosses commissions en perspective.Mais bon voilà la catastrophe Japonaise qui tombe à pic pour couler l’image du nucléaire dans le monde,ce qui n’empêche pas malgré tout Nicolas Sarkozy de se porter « garant » de l’industrie nucléaire française.

Alors que de gros doutes s’installent dans les esprits des politiques quand à la sécurité et aux risques de cette énergie,monsieur Sarkozy n’en démord pas;il veut toucher sa commission à n’importe quel prix.Voici ci-dessous un communiqué de presse du réseau « Sortir du nucléaire » qui en dit long sur la réalité du nucléaire gaulois.

Philippe Ehua

 Communiqué de presse

16/03/2011
Catastrophe nucléaire japonaise : le Président Sarkozy privilégie la santé de l’industrie nucléaire à celle des Français

En réaction à l’épouvantable catastrophe nucléaire japonaise, l’Allemagne ferme ses 7 réacteurs les plus âgés, la Suisse a suspendu son programme de renouvellement de centrales nucléaires mais la France est plus occupée à rassurer son industrie nucléaire que protéger ses concitoyens des risques nucléaires.

Le Réseau « Sortir du nucléaire » condamne avec la plus grande fermeté la déclaration scandaleuse du Président Sarkozy aujourd’hui en Conseil des Ministres (1)

« Non, Monsieur le Président, la France n’a pas fait le choix de l’énergie nucléaire, ni les citoyens ni le Parlement n’ont été consultés au lancement du programme nucléaire. Ce sont les Français qui doivent aujourd’hui décider si la France doit ou non continuer de recourir à cette énergie hautement dangereuse qu’est le nucléaire, et pas un Président en fin de quinquennat et à bout de souffle dans les sondages » déclare François Mativet, porte-parole du Réseau « Sortir du nucléaire ».

Le Réseau « Sortir du nucléaire » exige la fermeture immédiate des 16 réacteurs nucléaires en service depuis plus de 30 ans en France et un plan de sortie du nucléaire (2). Il sollicite par ailleurs un référendum sur la sortie du nucléaire.

Publicités