Japon : nouvel incendie dans la centrale de Fukushima

 Mise à jour : 16.03.2011, 00h28
Cinq jours après le séisme et le tsunami destructeur qui a suivi, le Japon est confronté à un accident nucléaire majeur. 

Une explosion sur le réacteur numéro 2 de la centrale de Fukushima, qui a endommagé le bâtiment de construction, et un incendie sur le réacteur numéro 4,jusque-là épargné, laissent redouter le pire. 

Cet enchaînement d’avaries nourrit les vives craintes d’une contamination radioactive dans l’archipel, ainsi que dans les pays voisins comme la Russie et la Chine. Mais les autorités japonaises ont affirmé mardi que la radioactivité n’atteignait un niveau dangereux pour la santé que sur le site même de la centrale, autour des quatre réacteurs endommagés.

Par précaution, le Premier ministre Naoto Kan a élargi la zone de sécurité autour de la centrale, appelant les personnes habitant dans un rayon de 30 km à rester calfeutrées. Ces mesures s’ajoutent à l’évacuation, ordonnée samedi, des plus de 200 000 personnes habitant à proximité de cette centrale située dans le nord-est, sur les côtes de l’océan Pacifique.

En revanche, les 35 millions d’habitants de l’agglomération de Tokyo, la plus importante au monde, n’ont pas besoin de prendre des précautions particulières, selon le gouvernement. La tension est cependant montée dans la capitale lorsque le taux de radioactivité a légèrement dépassé la normale à la mi-journée, avant de redescendre dans l’après-midi.

Le récit des événements de la journée de mardi :
0h20. L’incendie qui s’est déclenché au réacteur 4 de la centrale nucléaire de Fukushima paraît s’être éteint, a annoncé l’agence de sûreté nucléaire japonaise.

23h20. Obama s’inquiète de la sécurité des centrales américaines. Le président américain souhaite que les Etats-Unis examinent «comment améliorer la sûreté et la performance de leurs centrales nucléaires».

22h53. Techniciens disparus depuis vendredi. Tepco, qui exploite l’usine de Fukushima, précise que les deux techniciens portés disparus n’ont pas donné de nouvelles depuis le tsunami vendredi et non depuis l’explosion d’aujourd’hui.

22h52. Nouvel incendie du réacteur n°4. Un nouvel incendie s’est déclenché au réacteur n°4 de la centrale nucléaire de Fukushima, déjà l’objet d’un premier incendie et endommagé le toit du bâtiment extérieur, selon les médias japonais. La BBC fait état de flammes s’élevant du réacteur.

22h45. Minute de silence à l’ONU. L’assemblée générale de l’ONU observe une minute de silence en hommage aux victimes de la catastrophe japonaise.

22h32. Pas d’hélicoptères. Tepco annonceabandonner l’idée d’utiliser des hélicoptères pour injecter de l’eau dans la piscine de combustibles usagés du réacteur n° 4.

22h17. La situation est bien pire qu’à Three Mile Island. Victor Gilinsky, qui faisait partie de la commission américaine de régulation du nucléaire au moment de l’accident de Three Mile Island, aux Etats-Unis en 1979, estime sur Channel 4 News que «la situation de chacun des quatre réacteurs de Fukushima est pire que l’incident de Three Mile Island», indique le New York Times. L’incident de Three Mile Island avait été classé au niveau 5 sur l’échelle internationale des événements nucléaires.

22h05. Deux techniciens manquent à l’appel. L’Agence de sûreté nucléaire japonaise indique que deux techniciens sont portés disparus depuis l’explosion survenue aujourd’hui.

21h58. Situation préoccupante de la piscine de stockage du réacteur n°4 de Fukushima. L’évolution de la situation de la piscine du stockage du réacteur n°4, où une «partie des combustibles usés stockés serait désormais découverte», est jugée «préoccupante» par l’Autorité de sûreté nucléaire française (ASN). Un incendie s’est déclaré ce matin dans ce bâtiment et «l’état du combustible stocké, potentiellement affecté par l’incendie, n’est pas déterminé».

21h49. Les Etats Unis classent l’accident au niveau 6. L’Institut américain pour la Science et la Sécurité Internationale, basé à Washington,  s’est dit en accord avec l’Autorité de sûreté nucléaire française (ASN) qui a classé l’incident de Fukushima au niveau 6 sur l’échelle internationale des événements nucléaires (INES) qui en compte 7, indique la BBCLa situation s’est  «considérablement aggravée» et est désormais plus proche d’un niveau 6. «Il peut malheureusement arriver à un niveau 7», estiment les Américains.

21h45. Toit du réacteur n°4 fissuré. Selon Le Monde, l’Agence de sûreté nucléaire japonaise annonce que le toit du réacteur n°4 de la centrale de Fukushima n°1 est fissuré. Un incendie a éclaté aujourd’hui dans ce réacteur, feu circonscrit depuis. Il était à l’arrêt pour maintenance au moment du séisme et du tsunami.

21h16. L’AIEA demande plus d’informations. Le chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Yukiya Amano, demande des informations plus rapides et détaillées des autorités japonaises sur l’évolution de la centrale de Fukushima . «Sans tous les détails, ce que nous pouvons faire est limité», a-t-il dit lors d’une conférence de presse à Vienne.

Source le Parisien: http://www.leparisien.fr

Publicités