Une brève analyse de la crise ivoirienne par le Post


Les choses se compliquent encore en Côte d’Ivoire.

Nicolas Sarkozy n’a pas obtenu la validation de sa position par l’ONU . Le Conseil de sécurité a rappelé, au contraire et à plusieurs reprises, la souveraineté de la Côte d’Ivoire. Il a donc fait pression sur la CEDEAO, organisation économique Ouest Africaine, pour reconnaître la victoire de son ami, M. Ouattara. Cela a entraîné par un simple principe de subsidiarité la position de l’Union Africaine. Celle-ci a du  renier, temporairement, le rapport de ses propres observateurs pendant le scrutin et celui de son médiateur, Thabo Mbeki, envoyé à Abidjan au lendemain du scrutin. Ce dernier ne sera d’ailleurs rendu public qu’après le sommet d’Addis Abeba, deux mois plus tard.

http://www.lepost.fr/article/2011/02/28/2420231_les-choses-se-compliquent-encore-en-cote-d-ivoire.html

Publicités