La politique des" Tontons Flingueurs" ou l’Esprit et le Génie Français

LE DESASTRE ONUSIEN en Côte d’Ivoire










Depuis le démarrage de la crise ivoirienne, suite au contentieux post-électoral, le pays subit sans faiblir une série d’attaques tant absurdes que cruelles, venant de certains pays représentant une pseudo « communauté internationale ». Rien n’aura été épargné aux ivoiriens qui demeurent debout, malgré tout et contre toute attente:

embargo sur le cacao: plus de 50% des familles ivoiriennes privées de tout
embargo sur les importations d’Europe: rupture de stocks des médicaments et de plusieurs biens de toute première nécessité
fermeture brutale et totalement arbitraire des deux principales banques du pays (BNP Paribas et Société Générale) entraînant ainsi la paralysie quasi totale du système bancaire et la confiscation illégale des avoir financiers des ivoiriens
sanctions sans fondement à l’encontre de plusieurs grandes entreprises privées: suppression de milliers d’emplois de pères et de mères de famille
agressions violentes au feu et à l’arme blanche contre les élèves, étudiants, transporteurs et les commerçants lors des appels à la grève et au « pays mort » qui sont ignorés par les populations etc.

Depuis quelques jours, voyant sa cause perdue, et au regard des positions fermes adoptées par le panel de haut niveau mandaté par l’Union Africaine, Alassane Ouattara pousse la barbarie encore plus loin. Les ivoiriens ne prennent pas son parti? Qu’à cela ne tienne. Comme annoncé par Guillaume SORO, son « premier ministre fantoche », les Forces de défense et de sécurité (Fds) font l’objet d’agression sur les fronts Ouest (Zouan-Hounien, Bin-Houyé, Toulépleu), Centre (Tiébissou, Yamoussoukro, Daoukro) et Sud (Abidjan) de la part de la rébellion pro-Ouattara. Souvenons-nous que Guillaume Soro, en réalité le chef rebelle avait révélé, il y a peu que son camp était «armé et déterminé » pour faire la guerre au président réélu Laurent Gbagbo. Ces déclarations, selon des observateurs constituent «un aveu sur la violation de l’embargo», par le camp Ouattara.
Fort étrangement, et à la grande stupéfaction des ivoiriens, l’opération des Nations-Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), prend fait et cause pour cette attaque lâche et meurtrière, et plonge dans une dérive grave:

tirs à bout portant sur des populations

tirs en rafale à partir de véhicules traversant des zones résidentielles peuplées

présence sur le théâtre des opérations aux côtés des rebelles et insurgés

distribution d’armes aux jeunes du RHDP pour mener la guérilla urbaine

affrontements violents avec les populations aux mains nues

provocations répétées des jeunes

atermoiements maladroits et lourdes erreurs de M. CHOI leur représentant

attaques violentes contre des positions des Forces de Défense et de Sécurité

Empêchement des mouvements de sécurisation du territoire par l’armée nationale

Pendant ce temps, des milliers d’ivoiriens tombent chaque jour fusillés, égorgés et torturés par les rebelles sanguinaires de M. Ouatttara. Des familles, des femmes et des enfants ainsi que des personnes âgées sont utilisées par les rebelles comme boucliers humains. Tout ceci se déroule sous les yeux de l’ONUCI.
Nombreux sont les ivoiriens qui se posent aujourd’hui la question: « que fait donc l’ONUCI en Côte d’Ivoire? ». Venu en tant qu’arbitre et institution de paix, l’ONUCI a précipitamment pris fait et cause pour une partie et s’engage dans une lutte aberrante contre la Côte d’Ivoire et les ivoiriens. Comment comprendre que l’ONUCI puisse entraîner, fournir des armes et combattre aux côtés de rebelles ?

Scandaleux! Honteux! Indigne! Révoltant!

Les ivoiriens par milliers se sont spontanément levés contre cette présence hautement nuisible, ne voulant en aucun cas voir se répéter dans leur pays les graves dérives de L’ONU comme celles qui sont survenues en RDC ou ailleurs… NON nous disons NON, haut et fort à M. CHOI, responsable de la crise actuelle, et à l’ONUCI, instrument de persécution des ivoiriens.

-Côte d’Ivoire : Un contingent de l’ONUCI bloqué par les populations à Gesco

-Choï donne l’ordre à l’Onuci de tirer sur la population


Par Abel Naki (Responsable Facebooker pour Gbagbo)



Vidéos de Comité de lutte contre l’ingérance Française en Côte d’Ivoire : 2 mars 2011 15:59


J

Publicités