Youval Diskin a saboté des années d’efforts contre l’Iran (ministres israéliens)


Youval DiskinLa réunion hebdomadaire des ministres israéliens a été l’occasion pour ces derniers de dénoncer avec vigueur les propos jugés « irresponsables et destructeurs » de l’ancien directeur du Shin Bet Youval Diskin.

Les ministres se sont dit « consternés qu’un ancien directeur du Shin Bet puisse ainsi saboter des années d’efforts du gouvernement pour créer une coalition internationale qui puisse stopper les ambitions nucléaires iraniennes ».

Le ministre des Finances Youval Steinitz accuse Youval Diskin « d’avoir porté une grave atteinte à la lutte internationale contre Téhéran ». Steinitz ajoute que ces critiques sont valables aussi pour Meïr Dagan (ancien chef du Mossad) et Gaby Ashkenazy (ancien chef d’état-major ).

Dans ce contexte, le ministre Yossi Peled s’est pour sa part indigné « du phénomène croissant d’anciens responsables sécuritaires qui ne font plus la différence entre les frustrations personnelles et leurs responsabilité au niveau national ».

Pour sa part, le ministre des Transports Israël Katz a estimé « que le moment choisi pour émettre de tels propos insensés rendait un immense service à l’Iran, rappelant que la détermination actuelle de la communauté internationale relève de la fermeté israélienne ».

Rappelons que l’ex-patron du Shin Beth, a accusé le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la guerre Ehud Barak de « tromper » les Israéliens sur l’Iran.

« Croyez-moi, j’ai observé de près ces gens (Netanyahu et Barak), je ne pense pas qu’ils soient à un niveau suffisant pour gérer un tel événement (une guerre avec l’Iran) et la mener à bien (…). Je n’ai pas confiance », a affirmé Diskin lors d’une réunion publique, selon le quotidien Haaretz et la radio militaire.

« Ils trompent le pays sur la question de l’Iran. Ils affirment que si Israël agit, l’Iran n’aura pas la bombe nucléaire. C’est trompeur. De nombreux experts israéliens affirment qu’une attaque israélienne va en fait accélérer la course au nucléaire de l’Iran », a ajouté Diskin, qui a dirigé le Shin Beth de 2005 à 2011.

« Je ne crois pas en un leadership qui prend des décisions basées sur des sentiments messianiques » a ajouté Diskin, sans plus de précision.

Source : autre média