Que laissera Nicolas Sarkozy à l’Afrique


Elu en 2007 sur des thèmes relatifs à la politique intérieure de la France et à l’Europe, Nicolas Sarkozy aura fait preuve d’une hyper activité hors de l’Europe singulièrement en Côte d’Ivoire et en Lybie. Les sondages le donnent perdant au second de la prochaine élection présidentielle face à François Hollande à moins de 21 jours du premier tour de cette élection.

Il est opportun pour un élu et même pour tout intellectuel africain de s’interroger sur ce que laissera Nicolas Sarkozy à l’Afrique.

Beaucoup plus que les français, qui ont élu Nicolas Sarkozy avec l’espoir qu’il moderniserait la France et réconcilierait le peuple français avec un certain nombre de ses valeurs fondamentales et qui nombreux à être profondément déçus, ce sont les africains particulièrement les ivoiriens et les libyens qui ont le plus souffert de l’arrivée de Sarkozy à l’Élysée en 2007.

L’homme pour qui l’homme noir, l’africain n’est jamais assez entré dans l’histoire a voulu modifier sa géographie. Nicolas Sarkozy, ce malade de l’égo, maniant avec maestria et démagogie une rhétorique antimusulmane et anti souveraineté africaine a détruit deux pays ; la Lybie et la Côte d’Ivoire par sa brusquerie, son goût pour les pratiques mafieuses et ses méthodes extrêmement personnelles.

Le contentieux électoral en Côte d’Ivoire lui donnera l’occasion de « corriger » le président Laurent Gbagbo, l’homme qui a osé lui dire que la Côte d’Ivoire était un Etat libre et souverain régi par les lois et les institutions qu’elle s’est donnée.

Cette réaction est en réalité la cause de la colère homérique de Nicolas Sarkozy contre Laurent Gbagbo et le peuple ivoirien. Usant des réseaux de la puissante diplomatie française, il instrumentalisa l’ensemble des institutions et des acteurs importants de la communauté internationale. En réalité, il n’aura pas trop de peine à rallier les Etats membres de la cedeao incapables qu’ils sont à avoir une politique étrangère autonome et persuadés qu’ils sont qu’ils resteront longtemps au pouvoir s’ils restent les instruments du maître, la France, et en occurrence dans le cas d’espèce ; Nicolas Sarkozy.

Nicolas Sarkozy a réussi enfin à mettre son ami Alassane Dramane Ouattara au pouvoir. Mais quelle fierté y a-t-il a gouverner une telle Côte d’Ivoire ?un pays défiguré, détruit, disloqué ou des bandes armées les ex forces nouvelles devenues aujourd’hui FRCI sèment la terreur et tuent en toute impunité dans un extraordinaire et glacial silence de la France, de l’Onu des principales ONG internationales des droits humains et de la communauté internationale.

Avant son installation au pouvoir, Ouattara déclarait vouloir rendre la Côte d’Ivoire ingouvernable ; grâce à Sarkozy, il l’a rendu ingouvernable pour tous ces prédécesseurs mais aussi et surtout pour lui-même aujourd’hui.

Cette Côte d’Ivoire de rattrapage ethnique qu’il n’a plus le courage d’assumer est tout sauf celle qu’espéraient ceux la même qui l’ont porté au pouvoir. Les massacres commis par les FRCI sur l’ensemble du territoire national, singulièrement celui de Wès à l’Ouest de la Côte d’Ivoire, le pillage et la destruction des biens des ivoiriens soupçonnés d’être des pro- Gbagbo, tout ceci constitue le sceau de Nicolas Sarkozy, son dernier paraphe.

Mais au-delà de la destruction de ces biens matériels, ce que Nicolas Sarkozy et Ouattara ont réussi le plus, c’est d’avoir fait en sorte qu’au plan moral, il n’ya plus de différences entre Francis Wodié et Chérif Ousmane, entre Koné Zakaria et Gnamien Konan, entre Issiaka Ouattara dit Wattao et Ouraga Obou.

Alassane Dramane Ouattara et Nicolas Sarkozy ont détruit des valeurs et des hommes dans lesquelles nous croyions aussi cruellement qu’ils ont détruit la Côte d’Ivoire au plan physique.

Le plus cynique dans tout cela, c’est quand pour Sarkozy, les français doivent voter encore pour lui pour ce qu’il a fait en Cote d’Ivoire et en Lybie. Dans ses délires microphoniques, Nicolas Sarkozy déclare toute honte bue que ce qu’il a fait en Côte d’Ivoire et en Lybie l’a été dans l’intérêt du peuple français, pour la démocratie et même pour la grandeur de la France. A l’exception de Nicolas Sarkozy et de ses amis du Fouquet’s en quoi un français au chômage, réduit au RMI ou au RSA profite t-il des pillages organisés par Sarkozy et sa bande de prédateurs en Afrique ?

Les mensonges de Nicolas Sarkozy en ce qui concerne la Côte d’Ivoire et la Lybie sont à donner de la nausée mais au surplus faire ainsi l’apologie de ses propres crimes au moment ou le monde entier est un Etat en voie de dislocation montre à quel point Nicolas Sarkozy est un homme dangereux.

Si on est tous d’accord sur le fait que Mouamard KADHAFI n’était pas un démocrate et qu’il fallait espérer et même agir pour voir la démocratie s’installer en Lybie, Nicolas Sarkozy par sa brusquerie a ramené la Lybie cent ans en arrière en faisant en sorte que le remède soit pire que le mal. En réalité, Nicolas Sarkozy est un homme qui manque de substance et de goût et ainsi que le décrivait Juliano Ferrara journaliste italien « à son esprit de prédateur s’ajoute une duplicité éhontée et cynique, la liste de ses névroses étant plus longue qu’un Paris Marseille. »

Dans l’arbitrage des intérêts entre la France et le reste du monde ou la promotion de valeurs universelles, Nicolas Sarkozy n’est guidé que par un seul souci. Qu’est ce qui le met en avant, lui Nicolas Sarkozy et non pas la France, qu’est ce qui fera de lui la star du moment, qu’est ce qui fera que les projecteurs des medias seront braqués sur lui et lui seul.

C’est ainsi que cette tendance l’a conduit à transposer son arrogante logique de fiasco à l’échelle internationale. Juliano Ferrara poursuit en expliquant que la vulgarité et la médiocrité de Nicolas Sarkozy permettent de le mettre en parallèle avec un certain Sylvio Berlusconi, mais en réalité si la personnalité de Sylvio Berlusconi est parfois théâtrale et digne d’un casting, celle de Nicolas Sarkozy est mondaine et arriviste et même mafieuse. Voici l’homme qui a laissé la Lybie et la Côte d’Ivoire dans un état désastreux et qui par la grâce de dieu est entrain de produire ces dernières agitations sur la scène politique internationale.

GADEGAYE DELAVYS

Enseignant d’Université

Concernant ces publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s