LES CRUAUTÉS de OUATTARA … LE MACHIAVEL DU GOLF


Français : Statue de Nicolas Machiavel, (Série...

Français : Statue de Nicolas Machiavel, (Série "Les Grands Florentins"), par Lorenzo Bartolini, Galerie des Offices, Florence, Italie. English: Statue of Niccolò Macchiavelli (Serie "the Great Florentines"), by Lorenzo Bartolini, Uffizi gallery, Florence, Italy. (Photo credit: Wikipedia)

« Il faut (…) qu’un prince ne se soucie pas d’avoir le mauvais renom de cruel, pour tenir ses sujets unis et fidèles… » Nicolas Machiavel, in Le Prince.

L’envie de visiter ce jour, ma modeste bibliothèque, ne m’est pas venue naturellement. Elle a été provoquée par une annonce d’un des quotidiens ivoirien, très orienté vers la poche et la cuisine du Prince d’Abidjan. Ce papier annonçait machiavéliquement « les péripéties de la chute du Machiavel d’Abidjan. » Assurément la périphrase « Machiavel d’Abidjan » désignait bien Gbagbo Laurent. Je sautai sur la montagne des sciences politiques qu’est le Prince de Machiavel et je tombai sur le chapitre XVII intitulé De la cruauté et pitié ; et s’il vaut mieux être aimé que craint, ou l’inverse. Ce chapitre se résume en une phrase, « Il vaut mieux être craint que d’être aimé ». Oui, pour Nicolas Machiavel, le prince doit tenir loin de lui tout désir de se faire aimer, la crainte qu’il inspire étant à ses yeux, le seul moyen de pérenniser un règne. Revenant donc sur l’annonce de ce journaliste très repus d’inculture, je réalisai que si un prince doit être qualifié de Machiavel, c’est bien celui qui fit du Golf son dortoir. Lui ne sera pas qualifié de Machiavel d’Abidjan mais plutôt, de Machiavel du Golf. Il est évident que ce journaliste fait une lecture diagonale de son ouvrage ou de la scène politique. Il conviendra avec moi, qu’un peuple dit terrorisé par un prince, ne peut s’auto flageller en renouvelant sa confiance en ce « tortionnaire.» Juste une question de bon sens. Le tortionnaire sans cœur, Machiavel jusqu’au bout des ongles, est bel et bien celui du golf. L’an un de la victoire du faux en Eburnie est donc l’occasion de rappeler à tous, les tendances machiavéliques du chef du « micro état du golf.»
….Qu’un prince ne se soucie pas d’avoir le mauvais renom de cruel…
Lorsque Machiavel lançait cette pensée, il ne savait pas qu’elle enfanterait, en Eburnie, une copie conforme à sa théorie. J’ai donc secoué mes souvenirs et la première image qui me revint à l’esprit, en relation avec la journée de catastrophe nationale, fut le siège de l’hôtel du Golf qui dura 4 mois. Durant toute cette période, cet hôtel devint le centre de conception, d’expérimentation et de mise en œuvre de tout ce qui aide à avoir « le mauvais renom de cruel ».Le Machiavel du golf aidé par Sarko de Nagy Bocsa fermèrent les banques puisqu’elles appartiennent en majorité au pays de ce Nagy Bocsa. En cascade, ces banques baissèrent rideau les unes après les autres. Face à cet acte cruel, les éburnéens ne levèrent pas la voix contre Gbagbo Laurent, au contraire, ils firent bloc autour de lui, parce qu’il avait des vraies solutions pour ce peuple. Lui, il préfère être aimé que craint tandis que le Machiavel du Golf préfère être craint qu’aimé. Lorsque Le Président Gbagbo trouva des solutions alternatives, tous les ivoiriens, mêmes les affidés du Machiavel du Golf poussèrent des cris de soulagements. Les ivoiriens ne sont donc pas dupes, ils savent très bien qui de celui qui ferme les banques en vue de les affamer et celui qui trouve des solutions rapides à la méchanceté, mérite d’être appelé Machiavel. Le Machiavel du Golf est très riche en prouesses macabres. Qui ne se souvient pas de l’embargo imposé sur les médicaments en Eburnie? Pour un pouvoir qu’il pensait lui être réservé, il prit plaisir, avec Sarko de Nagy Bocsa, à voir mourir des ivoiriens. Privés de soins, c’est à la pelle qu’ils sont morts. Existe-il un acte plus machiavélique que celui-ci ? Je ne le crois sincèrement pas. Au plus fort de la guerre, déclenchée en 2002 par les rebelles de Ouattara, le Président Gbagbo n’interdit pas le ravitaillement de la zone nord en médicaments. Pendant ces 10 années, les populations concernées bénéficièrent gratuitement du courant et de l’eau. Qui est donc le Machiavel? Celui qui demanda, par la voix du maître du perchoir, aux opérateurs économiques « d’arrêter immédiatement toute exportation de café et de cacao à compter du 24 Janvier au 23 Février 2011», est bien ce chef qui mérite d’être appelé Machiavel. Le Machiavel du Golf étonna le monde entier lorsqu’il demanda à une armée étrangère et des mercenaires de venir en Eburnie passer de vie à trépas, ce gentil et hospitalier peuple. Il préféra offrir la vie du peuple à des mercenaires. Pourtant, son inspirateur n’a cessé de lui dire ceci : « les mercenaires et auxiliaires sont inutiles et dangereux : et qui tient son Etat fondé sur les troupes mercenaires, n’aura jamais stabilité ni sécurité… » Livre XII. Le Machiavel du Golf s’en moqua parce qu’il avait la ferme intention de surpasser son maître. Les mercenaires vinrent, tuèrent et tuèrent à la grande satisfaction de leur mandant. Les mercenaires vinrent, bombardèrent à satiété celui qui préfère être aimé que d’être craint, et celui-ci tomba sous le feu machiavélique des mercenaires. Chose curieuse, lorsque le pseudo héros pris le pouvoir, le peuple ne jubila pas. Il ne fut point acclamé par l’Eburnie toute entière, alors qu’en principe, celui-ci devait se réjouir de la chute de l’homme que notre journaliste appelle « le Machiavel d’Abidjan ». Au contraire, la chute déchira le tissu social au point où les efforts de réconciliation demeurent jusque là vains.
En Eburnie, celui qui épousa les thèses sordides de Machiavel, fit ses classes au Golf avant d’atterrir machiavéliquement sur le siège royal du sud. Ses œuvres depuis toujours ont inspiré la peur, la crainte que l’amour, l’adhésion populaire. Celles de celui que le « grand » journaliste appelle « Machiavel d’Abidjan » sont tellement revêtues du sceau de la légitimité que l’on l’appelle « l’enfant du peuple ». Et ce n’est pas en vain que le peuple l’appelle ainsi. En effet, il existe une intimité troublante entre les éburnéens et Laurent Gbagbo, lui qui n’hésitait pas à dire au peuple « je connais mon peuple, mon peuple me connait ». Il a défendu pendant plus de 10 ans, ce peuple contre les rebelles qui voulaient indûment s’offrir le pays pour se servir et servir leurs amis proches et lointains. Si Laurent Gbagbo a tenu pendant tout ce temps c’est bien parce qu’il avait l’infaillible soutien du peuple et non celui précaire et intéressé des puissances impérialistes. Un tel Monsieur ne peut être appelé Machiavel.
Le 11 Avril, journée de catastrophe nationale, montre à quel point le Machiavel du Golf a fait siennes certaines thèses de Nicolas Machiavel. Il n’a aucun mal à avoir « le mauvais renom de cruel. A la question de savoir s’il vaut mieux être aimé que d’être craint, pour lui, « il vaut mieux être craint que d’être aimé ». Son opinion sur la violence est la reprise de celle de Machiavel qui, parlant du prince, affirme en substance : « il ne doit donc jamais détourner sa pensée de l’exercice de la guerre, et dans la paix s’y doit plus exercer que dans la guerre.» Livre XIV. Alors comment avec un tel capital funeste peut on attribuer à Gbagbo Laurent, ce qui revient de droit au Machiavel du Golf? Ce journaliste qui pensait avoir trouvé un élément persuasif, se rend en définitive compte qu’il n’a fait qu’une erreur de jugement. L’honnêteté intellectuelle commande qu’il reconnaisse que son statut de thuriféraire à pris le dessus sur l’objectivité.

Que Dieu aide.
Alain BOUIKALO
Juriste-Consultant
bouikhalaud@deboutciv.com

Concernant ces publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s