C’est officiel! Obama est un président illégal! Que faire maintenant?


Les médias ne signalent pas la vérité, les politiciens mentent pour la cacher, la Cour suprême refuse même de discuter de l’un des nombreux procès en cours contre Barack Obama. Maintenant de nombreux soldats américains en service actif et des agents apportent leurs propres poursuites contre Barack Obama lui reprochant de ne pas être un citoyen  Naturel américain et d’avoir commis une fraude contre le peuple américain. Des dizaines de soldats comme 1st Lt. Scott Easterling et des lieutenant-colonels, au lieutenant-généraux, poursuivent en justice Obama en refusant d’obéir aux ordres exécutifs jusqu’à ce qu’il soit prouvé hors de tout doute raisonnable que Barack Obama est en fait un citoyen de naissance et qu’il est éligible au Bureau de la Présidence, selon la Constitution des États-Unis où il a prêté serment de  la défendre. Barack Obama refuse toujours de produire son certificat de naissance.Il aurait payé des avocats plus de 800.000$ pour boucher  la vue du public ainsi que  pour sceller ses dossiers scolaires de Columbia et de Harvard.

C’est énorme! Je crois que cette histoire est sur le niveau de l’assassinat de JFK, et même du  9/11. Ce … c’est … ENORME!

 Lire la suite sur http://www.wnd.com/index.php?fa=PAGE.view&pageId=89941

et regarder http://www.youtube.com/watch?v=svqyzXuELt0

 

Concernant ces publicités

2 réflexions sur “C’est officiel! Obama est un président illégal! Que faire maintenant?

  1. Union Africaine, que faisons-nous?

    L’élection des membres de la Commission de l’UA en Juin 2012
    Le mandat de Jean Ping prolongé!
    La décision de le maintenir à la tête de la Commission Africaine a été prise après quatre votes qui ont abouti à une impasse.

    La Commission de l’UA est arrivée à la fin de son mandat de quatre ans en janvier 2012. Les chefs d’Etat et de gouvernement devaient donc élire le Président et le Vice-président de Commission de l’Union africaine.
    Ils n’ont pas réussi à se mettre d’accord sur la personnalité qu’ils souhaitaient voir représenter à la Présidence de la Commission entre les deux candidats:
    – M. Jean Ping, Gabon (Marionnette de la France, francs-maçons), président sortant et
    – Mme Nkosazana Dlamini Zuma, Afrique du Sud (Ministre de l´intérieur).
    1e tour (28 voix contre 25), 2e tour (27 voix contre 26), 3e tour (29 voix contre 24)
    Mme Dlamini-Zuma (Sud Afrique), a été alors contrainte par le règlement de retirer sa candidature, mais M. Jean Ping(Gabon), pourtant alors seul en lice, n’a pas atteint la majorité des deux-tiers requise. Il a obtenu au quatrième tour 32 voix, et 20 bulletins blancs, à quatre voix de la majorité qualifiée exigée. Danse de joie sud-africaine après l’échec de Ping.
    Mme Dlamini-Zuma, envisage se porter candidat encore une fois contre Ping. Une nouvelle élection devrait avoir lieu lors du prochain sommet, en juin prochain.
    Jean Ping seul en lice, soutenu par les occidentaux, l´ONU (à cause de leurs intérêts) et la plus part des pays Franc-Afriques (marionnettes de la France), n´a pu obtenir gain de cause. Ce qui veut dire qu´il a été carrément rejeté et la cause est connue, même si à la fin, il accuse les médias et les organisations internationales (ONU, CPI, OTAN) de manipulation. Pourtant, il devrait être au courant des pratiques nuisibles de ces Mafias.
    Pourquoi soutenir le Sud Afrique et élire Mme Dlamini-Zuma?
    Ici deux raisons s´imposent:
    1- L´indépendance politico-économique de l´Afrique du Sud est un critère,
    2- Puissance industrielle du continent et l´une parmi dans le monde.
    Les vécus historiques sud Africains nous rendent fort sur ce choix.

    Jean Ping a fait l’objet de pas mal de critiques à cause de la gestion des crises sur le continent, notamment en Côte d’Ivoire et en Libye. L’élection du président de la Commission Africaine a également mis en relief les désaccords existant entre les pays anglophones et les états francophones de l’Afrique, ainsi qu’entre les petites nations et les grandes.
    L’incapacité de M. Ping à être réélu par une majorité équivaut à un vote de censure, opinent certains diplomates. L’Afrique du Sud a déjà annoncé la candidature de Mme Dlamini-Zuma pour le vote de juin 2012.

    Chacun pourrait donner son point de vue sur ce sujet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s