Afrique de l’Ouest: ADO rébellion est dans la place, vive les rébellions armées!


Soldats ivoiriens

Le Mali brûle. Le Sénégal sent le kérosène et le vieux Wade veut faire feu de tout bois. Le Nigéria s’explique avec Boko Haram dans le sang. Le Burkina Faso attend inévitablement de payer le prix de la déstabilisation de la Côte d’Ivoire. La Côte d’Ivoire est bouclée par la Résistance patriotique et révolutionnaire. Les heures ou jours à venir seront explosifs. Bref. L’Afrique de l’Ouest est en train de devenir un vaste champ de bataille.

Je me suis alors demandé, mais qu’est-ce qui ne va plus dans cette partie de l’Afrique? Et une voix intérieure audible m’a répondu, «ADO rébellion est là».

Alors, c’est donc ça la cause de la déchirure de l’Afrique de l’Ouest!? Et tout devint clair en mon esprit.

Ouattara a eu son coup de foudre pour les rébellions armées quand il a découvert en 1990, les immenses richesses de la Côte d’Ivoire et qu’il a été atteint par la folie des grandeurs.

De 1993 à 1999, cet homme consacrera l’argent mal acquis en Côte d’Ivoire, à recruter des mercenaires, des instructeurs militaires français et à créer des camps d’entrainement militaire au Burkina-Faso avec la complicité et le parrainage de son frère voltaïque Blaise Compaoré, lui-même arrivé et maintenu au pouvoir par les armes.

Dans la même période, il instrumentalise les immigrés de l’Afrique de l’Ouest en Côte d’Ivoire ; ce pays dont la moitié de la population est composée d’étrangers sera traité de pays xénophobe.

An enlargeable map of the Republic of Côte d'I...

Image via Wikipedia

Mieux, Ouattara remettra en cause la citoyenneté ivoirienne en faisant réécrire l’histoire des mouvements migratoires en Côte d’Ivoire. Il présente ce pays comme une terre d’immigration sans propriétaire. Il promet de distribuer la nationalité ivoirienne à tous les ressortissants de la CEDEAO (Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest). Il promet de supprimer du langage des Ivoiriens, la notion de propriétaire coutumier des terres du foncier rural. Ces terres si riches qui font pousser le meilleur cacao du monde.

Le résultat escompté était très évident: avoir du bétail électoral non ivoirien car lui-même est un non ivoirien; disposer d’une main d’œuvre armée pour son projet de rébellion; amener les étrangers habitant la Côte d’Ivoire à mépriser le citoyen ivoirien, les lois nationales et les forces régaliennes chargées de veiller à leur application.

En poussant l’Afrique de l’Ouest à mépriser la Côte d’Ivoire, ce pays ouvert et accueillant, avec son faux discours d’exclusion des étrangers, il sait qu’il attise le feu du réflexe identitaire avec tous les dérapages que cela comporte.

Mais son discours sera relayé par les média français car il fait partie d’un plan de communication pour justifier la razzia future et le pillage de ce pays qui était et reste le gage de la stabilité de l’Afrique de l’Ouest parce qu’il porte sur ses épaules l’équilibre économique de toute cette sous-région.

Cependant, les ennemis d’une Côte d’Ivoire, pilier de la stabilité sous-régionale, croyaient bien tirer les faveurs du développement de leur côté en aidant à déchirer ce pays; ce que l’Afrique de l’Ouest n’a pas prévu cependant, c’est que l’incendie provoqué et attisé dans le champ du voisin, donne toujours un grand feu immaîtrisable qui finit par tomber dans votre propre champ pour le réduire également en cendre.

Alors toute l’Afrique de l’Ouest va brûler et les signes pour nous en convaincre son là.

Comme sous le coup d’une malédiction, le Mali paie le prix de la trahison de Kadhafi et de l’incendie allumé en Côte d’Ivoire. Les Touareg vont mettre à genou le régime de l’hypocrite Amadou Toumani Touré, un des pyromanes de la Côte d’Ivoire avec environ 2000 mercenaires fournis à l’entreprise criminelle de Ouattara et de la France, courant Mars2011.

Le Sénégal va exploser si le vieillard insensé tente le coup du passage en force car il a reçu “la marque de la Bête” en fournissant au moins 500 mercenaires à Ouattara pour massacrer les civils ivoiriens depuis Avril 2011.

Le Burkina Faso sera la plus grosse victime de la libération de la Côte d’Ivoire qu’il aide à déconstruire et à mettre à feu et à sang avec plus de 10 000 mercenaires armés dans les rangs des FRCI et dans les forêts de l’Ouest ivoirien, prenant chaque jour pour cible, les populations autochtones et allogènes, en vue de s’emparer des terres et de transformer l’Ouest ivoirien en territoire conquis par des bandes armées étrangères à l’image de la région du Kivu en RD Congo.

Pendant ce temps, le Nigéria n’est pas loin d’une guerre comme celle du Biafra.

Et la Côte d’Ivoire est devenue un abattoir géant avec au moins 25 civils tués par mois par la milice ethno tribale et anti-citoyen de Dramane Ouattara.

Et pour achever de nous convaincre, Ouattara est le président en exercice de la CEDEAO.

Alors, à tout seigneur tout honneur, c’est donc à dessein que ce moment fut choisi pour confier le triste sort de l’Afrique de l’Ouest à l’architecte de la division, des coups d’Etat, des rébellions armées et du recrutement de mercenaires.

ADO rébellion est dans la place. Vive les rébellions! Vive l’intégration sous-régionale des rébellions armées!

A Très bientôt.

Hassane Magued

La Révolution Permanente N°00218/03/12

Infodabidjan.net

Exclusif: Angela Merkel à la tête d’un complot européen pour barrer la route de l’Elysée à François Hollande. Ce dernier reste zen !


Angela Merkel.
Angela Merkel.

Le 05 mars 2012 par IVOIREBUSINESS –

Pour la première fois en Europe, des dirigeants font bloc contre un candidat français à l’élection présidentielle. La stratégie consiste pour ces dirigeants qui s’immiscent scandaleusement dans la présidentielle française, à deprésidentialiser Hollande en évitant soigneusement de le recevoir lors de ses déplacements dans leurs pays.

Selon le journal allemand Der Spiegel Online, 4 dirigeants conservateurs européens auraient décidé de barrer la route de l’Elysée à François Hollande. Ces derniers sont Angela Merkel, David Cameron, le Président du conseil italien Mario Monti, et le premier ministre espagnol Mariano Rajoy.
D’après l’hebdomadaire, les dirigeants conservateurs européens sont « scandalisés » par l’intention déclarée du candidat socialiste de renégocier, s’il est élu, le pacte fiscal, une pièce centrale du sauvetage de la zone euro. Ils veulent le lui faire payer par avance.

Le Parti socialiste français a vivement réagi samedi soir à cette information du confrère allemand Der Spiegel Online selon laquelle la chancelière Angela Merkel et d’autres dirigeants européens se sont entendus pour refuser de recevoir François Hollande, candidat socialiste à la présidentielle.
« Angela Merkel en fait trop ! », a déclaré dans un communiqué l’un des secrétaires nationaux du PS, Jean-Christophe Cambadélis.
Il commentait une information du magazine allemand Der Spiegel à paraître lundi selon laquelle Mme Merkel et ses homologues italien, Mario Monti, espagnol, Mariano Rajoy, et britannique, David Cameron, se sont entendus pour refuser de recevoir M. Hollande, que les sondages donnent vainqueur du président sortant Nicolas Sarkozy à la présidentielle

.
« Ce boycott est à la fois peu amical, peu acceptable et peu rentable sur le plan électoral. Car l’hostilité de la chancellerie a peu de chance de trouver un écho positif chez nos compatriotes. Elle prend d’ailleurs un risque inconsidéré », écrit le responsable socialiste.
« Aurait-elle peur que l’élection de François Hollande perturbe son obsession austéritaire ? S’inquiéterait-elle que la France devienne le point d’appui de tous ces dirigeants européens qui râlent en sourdine ? Les Pays-Bas eux-mêmes trouvent que cette austérité sans croissance est impossible à supporter dans leur pays », poursuit M. Cambadélis.
Selon Der Spiegel, Mme Merkel, M. Monti et M. Rajoy se sont « engagés verbalement » à ne pas recevoir M. Hollande, et M. Cameron s’est joint à eux.
Le 6 février, Mme Merkel a apporté son soutien au président Sarkozy, candidat à un nouveau mandat. Après un conseil des ministres franco-allemand à Paris, elle a déclaré: « Je soutiens Nicolas Sarkozy sur tous les plans, car nous appartenons à des partis amis ».
M. Hollande a demandé à être reçu par Mme Merkel, qui a refusé de dire si elle le recevrait à Berlin.
Une rencontre à Berlin entre Mme Merkel et M. Hollande a été évoquée pour mai, sans être confirmée ou infirmée.

Interrogé dimanche par les chaînes françaises sur ce qu’il pensait de toute cette agitation européenne autour de la présidentielle qui se tient le 22 avril et le 6 mai, François Hollande est resté ZEN. Il n’est pas du tout impressionné par ce complot de dirigeants conservateurs européens contre lui. Pour lui, cela n’aura strictement aucun impact sur le vote des français.
C’est ce qu’on appelle « La Zen Attitude ».

Christian Vabé