APPEL de la RÉSISTANCE de DONETSK et LOUGANSK aux citoyens de l’Union européenne


27AOÛT

1-crimee-1980-urss-otan-cassini

. Un appel de la résistance regroupant les forces de l’Union des républiques populaires de la région dite "Nouvelle Russie" sur la situation dans les régions de Donetsk et de Lougansk et en particulier au sujet de l’état de catastrophe humanitaire. La déclaration s’adresse à tous les citoyens de l’Union européenne, qui n’ont pas accès à ces informations via le système d’information officiel.

"A la lumière des récents événements dans le monde, nous voulons nous adresser aux habitants de l’Union européenne. De nouveaux conflits apparaissent régulièrement. Hier, celui du Haut-Karabagh a été réactivé. On dit qu’il y a encore et toujours plus de mercenaires. Les soldats ukrainiens prétendent encore que nous sommes des mercenaires de la Fédération de Russie. Cependant, mes collègues et moi-même vous parlons de la ville où nous habitons. Je suis né ici et j’y ai grandi. J’ai servi dans l’armée ukrainienne pendant deux ans et demi. Nous ne sommes pas des mercenaires de Poutine. Nous sommes des gens ordinaires qui veulent seulement une vie normale.

A propos de l’origine de la catastrophe humanitaire et de la Mission de l’OSCE. La Mission de l’OSCE vient régulièrement, cherche quelque chose mais ne voit pas de désastre humanitaire. Nous vous invitons à voir ce désastre humanitaire. Aucun de vous n’a déjà vu une terre peuplée de zombies ; des villes et des villages vides, entièrement vides. Nous sommes les seuls à nous occuper des gens, à leur donner à manger. Ni l’armée ukrainienne ni personne d’autre ne fait ça. Ce n’est pas nous qui pilonnons de paisibles village à l’artillerie et au mortier chaque nuit. Le village de Pervomaisk est presque entièrement détruit. Je me demande comment le gouvernement va trouver l’argent pour reconstuire, en cas de victoire, comme il l’annonce et comment il va s’y prendre, tandis que pendant toute la période de l’indépendance ils n’ont rien construit, pas une seule maison neuve dans la région. Alors avec quels moyens vont-ils reconstruire toutes ces infrastructures anéanties ?

Je veux retenir l’attention des habitants de l’UE, et d’autres : vous allez devoir affronter cette question vous aussi. Ces gens ne pourrons pas vivre éternellement dans cette situation. Ce n’est simplement pas possible.

Vous entendez à travers les mass media que nous sommes des terroristes, des meurtriers. Pardon, mais est-ce que les armes qui sont pointées et qui tirent sur nos villes sont les nôtres, ou peut-être les vôtres ? Nous n’utilisons pas [le symbole nazi de] la rune du loup, mais peut-être votre camp ? Etes-vous attaqué par des missiles balistiques, ou est-ce nous qui le sommes ? Nous voulons mettre cela au clair. Au moins une fois dites aux gens la vérité à propos des buts de guerre : le territoire. Kolomoïsky veut annexer la région de Lugansk à la région de Dniepropetrovsk et la gouverner comme un roi.

- Je voudrais demander à tous ceux qui ont le sens de la justice de simplement prendre conscience que nous menons une guerre de civilisations. C’est-à-dire une guerre dans laquelle chacun prend sa place. Je veux dire, le côté du bien ou le côté du mal.

- Pour vous il s’agit seulement de chiffres. Vous regardez la télévision, en écoutant les informations. Peut-être quelque part sur Internet vous parvenez à percevoir une partie de la vérité, peut-être à propos d’un endroit où nous opérons, peut-être par l’intermédiaire de quelqu’un qui s’intéresse à notre drame. Pour vous, ces événements sont éloignés et inintéressants. Pour nous il s’agit de notre plus proche et de notre plus cher voisinage. Nous voyons ces enfants, ces grand-parents être assassinés. De terribles scènes. Je suis âgé de 30 ans et en quatre mois, j’ai vu presque davantage que pendant 30 ans. Je n’ai jamais cherché la guerre ou quelque chose comme ça. Je suis un homme de paix, mais il y a des circontances où une personne ne peut pas rester à la maison et s’asseoir pour mériter son nom d’homme. Je vous demande à vous, Européens, de ne pas nous considérer comme des numéros.

- Le gouvernement ukrainien ne s’arrêtera pas tant qu’il aura le soutien des anciens membres du Pacte de Varsovie. Cela ne va pas s’arrêter. Autre question : après avoir accumulé autant d’armes, où les Ukrainiens vont-t-ils s’arrêter ? Après la destruction complète du Donbass ? Nous en doutons parce que le thème de la "nation unique" est la devise des fascistes : "mort à l’ennemi."  Prenez garde, Européens, de ne pas devenir un jour les "ennemis" de l’Ukraine !"

(Traduction par nos soins, d’après la traduction en anglais d’Olga Luzanova)

source : le blog de XipeTotec

About these ads

Pierre Hillard : "La stratégie du choc"


Pierre Hillard est un essayiste français, né le 21 janvier 1966, docteur en science politique. Spécialiste du « mondialisme », il critique ce qu’il interprète comme un processus technocratique de décomposition des nations et d’unification du monde, passant par la constitution de « grands blocs continentaux ». Est ce le fruit du hasard, mais l’Agenda 21 de l’ONU et l’Apocalypse de Jean  se recoupent dans ces thèses (1).Pierre Hillard est le spécialiste qui dépeint avec le plus d’objectivité et de rigueur le Nouvel Ordre Mondial.Son travail  d’une très grande qualité mérite  d’être suivi. Un nombre considérables de ses vidéos sont accessibles sur internet, il a écrit également de nombreux livres.

Entretien avec Pierre Hillard accordé au Journal d’un bonobo sur les thèmes de la stratégie du choc et du chaos contrôlé.

 (1) L’Agenda 21 (ou Action 21) est comme l’indique son nom, un plan d’action pour le xxie siècle. Adopté par 173 chefs d’État lors du sommet de la Terre, à Rio de Janeiro, en1992.

Pour Cellule44

                    Philippe Ehua

Source : Youtube